Conducteur débutant : tout ce qu’il faut savoir

Détenir définitivement le permis de conduire … Après avoir atteint l’âge de la majorité et passé avec succès l’examen de conduite, les jeunes adultes ont le droit de conduire un véhicule seuls dans la circulation. Pour beaucoup d’entre eux, c’est un rêve d’indépendance qui se réalise. Le souhait de pouvoir utiliser sa première voiture à cette fin n’est généralement pas très éloigné. Il est bon qu’en tant que conducteur débutant, vous vous soyez informé sur certaines choses concernant les coûts, le financement et l’entretien des voitures.

Réglementations nécessaires dans le passé et aujourd’hui

Depuis le premier examen de conduite en 1890 jusqu’à aujourd’hui, beaucoup de choses ont changé en Allemagne. L’autorisation d’effectuer des essais de conduite avec un véhicule automobile breveté”, inventée par Carl Benz en 1888, visait déjà à contrôler les connaissances en mécanique et le code de la route. Les premières auto-écoles ont été créées au tournant du siècle, tout comme le règlement de la circulation routière, qui était encore très clair à l’époque. Des classes de permis de conduire pour différents types de véhicules ont été introduites et le permis de conduire à l’essai. Le permis de conduire à l’essai a fait ses preuves d’innombrables fois depuis son introduction en 1986. Une période probatoire de deux ans s’applique à partir de la date inscrite sur le permis de conduire. Pendant cette période, aucune infraction routière ne doit être commise. En fonction de la gravité des infractions, un conducteur novice doit assister aux séminaires de perfectionnement prescrits et bénéficie d’une nouvelle prolongation de la période probatoire de deux ans. Il convient d’y accorder une attention particulière : Les infractions graves de la catégorie A comprennent déjà le non-respect de l’interdiction de dépassement et les excès de vitesse. Les infractions B sanctionnent l’utilisation de téléphones portables au volant ou l’usure des pneus. Il vaut mieux être trop prudent pour une fois que de le regretter par la suite.

L’augmentation de la puissance des voitures a transformé de simples véhicules en de puissantes machines à haute performance. En tant que conducteurs inexpérimentés, de nombreux amateurs de voitures courent le risque de surestimer leurs propres capacités. Les conducteurs novices, en particulier, sont souvent impliqués dans de graves accidents de la route. Le manque d’expérience de conduite associé à une trop grande volonté de prendre des risques est une combinaison particulièrement explosive pour les conducteurs (surtout masculins) de 18 à 25 ans. Chaque année, les statistiques sur les accidents prouvent une fois de plus à quel point les conducteurs novices et leurs passagers sont vulnérables. C’est pourquoi les agences gouvernementales et les compagnies d’assurance ont pris certaines mesures de précaution pour protéger les jeunes conducteurs et les autres usagers de la route.

Conducteur débutant: les compétences de conduite

Après de nombreuses et passionnantes leçons de conduite avec le moniteur d’auto-école, il est enfin possible de prendre la route sans être accompagné. De nombreux conducteurs novices sont maintenant impatients de tester leurs nouvelles compétences de conduite dans leur propre voiture. Ce souhait n’est que compréhensible, car après tout, les compétences de conduite doivent être consolidées par la pratique. Comme pour toute autre pratique, la même chose s’applique ici : la pratique rend parfait. Comment obtenir sa première voiture ? Si tu as de la chance, tes parents t’offriront ton premier petit bolide en cadeau – classiquement pour ton 18e anniversaire. Si les parents sont également généreux au-delà de l’achat du véhicule conducteur, ils prennent en charge les frais d’entretien supplémentaires tels que les taux d’assurance ou la taxe sur les véhicules.

Tous les autres trouvent leur propre voiture par eux-mêmes. À l’aide d’un bon calculateur de coût automobile, il est facile de trouver les voitures les moins chères à entretenir. Le cadre financier est beaucoup plus strict, surtout dans les jeunes années. Pour la plupart des nouveaux conducteurs, il est donc judicieux de commencer par une petite ou très petite voiture. D’une part, une petite voiture est plus facile à manier au début et, d’autre part, elle est moins coûteuse. Les facteurs décisifs sont ici les taux d’assurance automobile, la taxe automobile et la consommation de carburant prévue.

La consommation de carburant est une variable qui peut fluctuer davantage que les autres facteurs – en fonction de l’évolution du prix du carburant et de la vitesse de déplacement réelle de la voiture. Votre propre voiture est-elle principalement utilisée pour de courts trajets en ville ou partez-vous régulièrement en vacances dans les pays voisins ? Plus le nombre de kilomètres parcourus en un an est élevé, plus les frais de carburant sont élevés, et plus la prime d’assurance est élevée.

Comparaison des meilleures options de financement

Pour les conducteurs novices qui cherchent leur première voiture, un véhicule d’occasion est généralement un bon choix. Les coûts d’acquisition ne sont pas aussi élevés que pour un véhicule neuf et les dommages sont plus faciles à surmonter en cas de dommages éventuels. Toutefois, cette décision doit également être bien calculée. L’avantage d’acheter une voiture neuve ou une voiture annuelle réside dans les différentes options de financement automobile variables.

Le paiement en espèces, très peu de clients profitent de cette option, mais elle présente certains avantages. Pour le commerçant, ce mode de paiement est très peu bureaucratique et lui épargne beaucoup d’efforts. Pour l’acheteur de la voiture, il y a généralement une remise juteuse et des offres de services supplémentaires – et la voiture lui appartient immédiatement. Recommandé pour une belle somme économisée.

Le financement par une banque automobile ou la banque de la maison est une forme très fréquemment choisie. Dans le meilleur des cas, l’acheteur ne verse même pas d’acompte à la banque automobile, mais seulement le versement sur une certaine période. L’intérêt couru augmente en fonction de la durée. Pour un jeune acheteur de voiture à revenu fixe, une variante attrayante : les formules de leasing : Pour les conducteurs débutants désireux de posséder une voiture, cela ne convient pas, car le véhicule loué reste en possession du concessionnaire jusqu’au paiement des échéances du leasing. D’autre part, des coûts supplémentaires sont encourus en cas de dommages.

Qu’est-ce qui doit être pris en compte pour la première assurance automobile?

L’un des plus grands obstacles pour un conducteur débutant possédant son propre véhicule est de souscrire une assurance automobile abordable. Une assurance responsabilité civile automobile est obligatoire pour tout propriétaire de voiture, mais une prime plus élevée est demandée, en particulier pour les jeunes conducteurs débutants, car le risque de dommages est très élevé dans cette tranche d’âge. Il est utile de comparer plusieurs prestataires et de prendre en compte quelques conseils.

Si les parents ont souscrit une assurance automobile familiale, il est possible d’économiser jusqu’à 12 % sur le deuxième véhicule assuré de la maison. En effet, plus le ménage compte de véhicules, plus la classe de véhicules non réclamés est élevée. Cela comprend tous les véhicules motorisés, y compris les motocyclettes ou les camping-cars.

L’option la moins chère est de faire rouler votre première voiture comme une deuxième voiture par l’intermédiaire de l’assurance automobile de vos parents. Tous ceux qui ont participé à la conduite accompagnée à partir de l’âge de 17 ans peuvent en bénéficier dès l’obtention de leur propre permis de conduire. Dans ce cas, les compagnies d’assurance accordent souvent une réduction en raison de l’expérience de conduite supplémentaire du conducteur débutant.