Batterie et moteur de voiture : comment savoir s’ils vont lâcher ?

Une batterie intacte est essentielle pour le fonctionnement d’un véhicule à moteur. Elle est nécessaire au démarrage du moteur et alimente en énergie les consommateurs électriques. Mais comment détecter un défaut dans une batterie de voiture ? Comment déterminer si vous devez seulement charger la batterie ou la remplacer ?

La panne du moteur de la voiture est un scénario très préoccupant pour les automobilistes. Il est souvent associé à des coûts de réparation très élevés. Toutefois, cela ne signifie pas que le moteur est perdu à tout jamais. D’un point de vue professionnel ou technique, on entend par dommage au moteur tout dommage dans lequel ce composant ne fonctionne plus. Les causes étant diverses, l’effort et les coûts de réparation peuvent varier.

Est-ce que votre batterie de voiture va lâcher ?

Les signes que votre batterie de voiture peut vous lâcher…

Dans de nombreux cas, une batterie faible peut être détectée à temps. Il faut donc rechercher les symptômes avant même que la batterie de la voiture ne soit cassée. Par exemple, en cas de problèmes de démarrage du moteur ou si la réception radio et les équipements d’éclairage (phares, éclairage intérieur, tableau de bord) sont perturbés ou fluctuent lorsque le moteur est coupé, tout indique que la batterie de la voiture est faible. Si ces derniers signes ne se manifestent pas pendant la conduite parce que la batterie est alors soutenue par l’alternateur, le diagnostic semble clair.

Pour un diagnostic fiable, la batterie doit cependant être soumise à plusieurs mesures et tests. En utilisant des appareils spéciaux de mesure de la batterie, en vérifiant le circuit de démarrage et en mesurant la performance de l’alternateur, il est possible de détecter de manière fiable si une batterie de voiture est cassée.

Les causes possibles d’une batterie de voiture défectueuse

Les batteries de démarrage de la dernière génération sont considérées comme ne nécessitant pratiquement aucun entretien. Leur durée de vie utile est généralement comprise entre cinq et huit ans. Si la batterie de la voiture est cassée et que la cause n’est pas claire, il y a bien d’autres raisons que la fatigue de la vieillesse.

  • Si, par exemple, les pôles de la batterie sont corrodés, la résistance électrique augmente, ce qui nuit au fonctionnement.
  • En outre, les impuretés dans le compartiment moteur, comme la saleté ou l’huile, peuvent entraîner un courant de fuite et décharger lentement la batterie, voire déclencher un court-circuit.
  • Si une batterie qui semble défectueuse peut être rechargée, un court-circuit l’endommagera et devra être remplacée.
  • Le fait de glisser dans le compartiment moteur peut également entraîner une défaillance de la batterie de la voiture.
  • Une tension trop basse et un niveau d’eau trop bas à l’intérieur de la batterie peuvent également être à l’origine d’un défaut. Dans les deux cas, la batterie peut encore être réparable. Toutefois, si la batterie de la voiture est profondément déchargée ou surchargée, remplacez-la par une nouvelle.

Un entretien régulier pour une batterie de voiture en bonne santé

Si la batterie d’une voiture est défectueuse, les signes de défaut peuvent détecter batterie défectueuse à temps lors de l’entretien régulier. En mesurant la tension et en vérifiant l’état de charge et le niveau de liquide, vous pouvez éviter les mauvaises surprises. La batterie doit également être solidement fixée dans le compartiment moteur. Des pôles de batterie propres et des bornes bien ajustées assurent également une circulation optimale du courant. Effectuez ces contrôles régulièrement, ce qui prolongera plusieurs fois la durée de vie de la batterie de votre voiture.

En conclusion, la batterie de la voiture est défectueuse et que la mesure de la tension, de la force de démarrage et de l’état de charge n’est pas informative, vous devez soumettre la batterie à un contrôle visuel. Selon le diagnostic de la panne, la batterie de la voiture peut être rechargée ou réparée si elle est défectueuse. Si la batterie est profondément déchargée ou autrement endommagée, elle est considérée comme cassée et ne peut être que remplacée.

 

Comment savoir si mon moteur de voiture peut lâcher ?

Les signes d’une panne de moteur

Dans de nombreux cas, les dommages au moteur sont reconnaissables par plusieurs signes. L’incident ne se produit que rarement de manière soudaine et sans avertissement. Les symptômes suivants indiquent qu’une panne est imminente.

  • Les performances sont en baisse

Si le moteur ne “tire” plus, surtout dans les pentes ou avec une charge utile plus lourde, cela signifie que ses performances diminuent sensiblement. Il pourrait donc être défectueux.

  • Les ratés d’allumage

Les ratés d’allumage et ceux qui sont occasionnels indiquent également les prémices d’une panne du moteur.

  • Des bruits inhabituels

Presque toutes les pannes de moteur sont perceptibles avec des bruits inhabituels. Il peut grogner plus intensément, mais ce bruit peut aussi provenir de l’échappement. S’il grince, la courroie trapézoïdale pourrait se fatiguer et pourrait bientôt se déchirer.

  • Faire attention aux indications du tableau de bord

Si le témoin lumineux du moteur s’allume, la sonde lambda pourrait être défectueuse. Cependant, il existe d’autres signes tels qu’un décrochage occasionnel du moteur et une augmentation notable de la consommation. Si le témoin du moteur s’allume parfois et s’éteint à nouveau après de longs trajets, une batterie faible et sous-tension peut en être la cause.

Cela empêche de démarrer même par temps froid sans aide au démarrage, mais en été, la voiture peut démarrer sans problème. Si la lumière clignote rapidement, il est fort probable que la sonde lambda soit défectueuse et que la voiture doive être amenée directement à l’atelier. Elle ne respecte notamment plus les valeurs d’émission de gaz d’échappement prescrites. Un autre voyant important est celui de l’huile moteur. Si cela s’allume, il faut faire l’appoint immédiatement. Un moteur avec trop peu d’huile subira inévitablement une perte totale s’il continue à fonctionner.

Risque de panne moteur ? Direction le garage !

Ce n’est que dans l’atelier spécialisé que le type de dommage du moteur peut être identifié par un diagnostic complet. Dans de nombreux cas, il peut être réparé sans problèmes. Le témoin du moteur qui s’allume en raison d’une sous-tension dans la batterie peut être réparé en remplaçant la batterie, et une perte d’huile peut être arrêtée en colmatant une éventuelle fuite.

Le moteur surchauffé par manque d’huile, en revanche, se grippe et devient alors pratiquement sans valeur, il doit être remplacé pour plusieurs milliers d’euros. On constate également une augmentation de la consommation de pétrole dans les véhicules plus anciens sans fuite d’huile. Le conducteur doit alors vérifier le niveau d’huile de temps en temps et faire l’appoint, ce qui ne coûte que quelques euros par opération. Une courroie trapézoïdale usée peut également être remplacée pour peu d’argent.

Ces exemples à eux seuls montrent que le fait de se rendre dans un garde à temps permet d’économiser beaucoup d’argent. Bien sûr, une nouvelle sonde lambda coûte un peu plus cher, mais elle est exigée par la loi. Dans le cas contraire, la voiture ne passerait pas le TÜV ou l’AU avec des valeurs d’émission de gaz d’échappement dégradées, et le moteur et le système d’échappement s’usent plus rapidement si la purification des gaz d’échappement est insuffisante.

Une visite au garage est nécessaire parce que le profane ne peut pas diagnostiquer la “maladie” du moteur. Le mécanicien peut calculer le coût exact d’une réparation. Il donne également un pronostic sur la durée pendant laquelle ce moteur pourra continuer à fonctionner – après une réparation nécessaire. Il y a alors des cas où la réparation n’est plus économiquement viable.

Les causes possibles d’une panne de moteur

Les principales causes sont l’usure importante et le manque d’entretien. Normalement, les moteurs des véhicules un peu plus modernes (construits en 2005 et plus tard) durent beaucoup plus longtemps que presque toutes les autres pièces. Alors que dans le passé, le kilométrage des petits moteurs à essence était supposé être de 250 000 km, aujourd’hui il dépasse parfois 400 000 km.

Mais ceux qui ne profitent pas des inspections nécessaires doivent s’attendre à une usure excessive, par exemple en raison d’une huile périmée ou d’un niveau d’huile trop bas depuis longtemps (qui n’est pas affiché dans le cockpit). L’entretien régulier permet d’éviter au conducteur une panne totale du moteur.

Quid du témoin lumineux du moteur ?

Le témoin lumineux du moteur indique les problèmes de moteur ou de gaz d’échappement

Le témoin du moteur dans le tableau de bord s’allume en cas de problème avec l’unité de commande du moteur ou le système d’échappement. Il a fait son apparition dans nos véhicules au plus tard avec l’utilisation généralisée des pots catalytiques dans les nouvelles voitures. Il fait partie du diagnostic dit “embarqué” et vise non seulement à indiquer les problèmes de moteur mais aussi à alerter le conducteur sur les défauts du système d’échappement qui pourraient entraîner une augmentation des émissions polluantes.

Aujourd’hui, les véhicules modernes sont équipés de nombreux capteurs qui peuvent avoir une influence sur le témoin lumineux du moteur. Il est donc difficile pour le profane de déterminer le déclencheur exact de leur illumination. Cela peut aller de bougies d’allumage sales à un grave défaut de l’unité de contrôle du moteur. Si le témoin de contrôle du moteur s’allume, vous devez rapidement contacter un atelier pour faire la lumière sur la cause. Le manuel du propriétaire ou le carnet de bord du véhicule en question fournit souvent aussi des informations sur ce qu’il faut faire lorsque le témoin du moteur s’allume.

À quoi ressemble le témoin lumineux du moteur ?

Le témoin lumineux du moteur est généralement jaune. Lorsqu’il est allumé, le voyant lumineux affiche un symbole sous la forme d’un moteur stylisé. Cependant, certaines personnes sont plus susceptibles de reconnaître un poisson ou un sous-marin dans ce symbole de moteur. Cependant, le symbole et sa position doivent être indiqués dans le manuel du propriétaire de la voiture en question. Il suffit de consulter si vous n’êtes pas sûr du symbole du moteur.

Le témoin de contrôle du moteur s’allume lorsque le contact est mis

Lorsque le contact est mis, le témoin lumineux du moteur s’allume généralement. Il s’agit principalement de vérifier si le témoin de contrôle du moteur fonctionne. Vous devez faire attention non seulement à ce voyant, mais aussi à tous les voyants du cockpit qui s’allument lorsque le contact est mis, et vérifier de temps en temps qu’ils fonctionnent correctement. Si le témoin de contrôle du moteur ne s’allume pas après le démarrage, vous devez le faire vérifier et le faire réparer si nécessaire. Le bon fonctionnement du témoin lumineux du moteur est important et également obligatoire. Cependant, après le démarrage du moteur, le témoin lumineux du moteur devrait s’éteindre.

Le témoin lumineux du moteur clignote : arrêtez le moteur

Si le voyant du moteur clignote en continu, la prudence est de mise. En général, le clignotement indique un défaut grave du moteur ou du système d’échappement. Cependant, la gravité du défaut qui provoque le clignotement de la lumière peut varier d’un modèle à l’autre. Les experts des clubs automobiles recommandent de s’arrêter lorsque le témoin du moteur clignote, si cela ne présente pas de danger, et de couper le moteur, car cela pourrait constituer un défaut grave. Si vous êtes membre d’un club automobile, vous pouvez demander de l’aide à ce club, qui envoie généralement un dépanneur.