Comment réparer une transmission automatique à pas cher ?

Reconnaître une transmission automatique défectueuse

Même si les préférences personnelles diffèrent toujours vis-à-vis de l’expérience de conduite (manuelle ou automatique), techniquement, la question est claire : les transmissions automatiques d’aujourd’hui sont considérées comme des chefs-d’œuvre de l’ingénierie moderne et assurent un très haut niveau de confort de conduite. Malheureusement, ces structures très techniques sont parfois très sensibles aux pannes et doivent donc faire l’objet d’une maintenance constante. Les signes typiques d’une transmission défectueuse sont:

  • Une secousse pendant le processus de changement de vitesse
  • Il est difficile ou impossible d’engager les vitesses
  • Le véhicule perd de la puissance et n’accélère pas
  • Inusuel bruit de la zone de transmission

De plus, l’huile hydraulique noire et brûlée qui sent mauvais et le programme d’urgence qui est activé peuvent indiquer une transmission endommagée. Ainsi, en identifiant les éléments endommagés, vous pouvez économiser des coûts lors de la réparation de transmissions automatiques.

Premier réflexe : trouver un garagiste

Si un ou plusieurs des indicateurs mentionnés précédemment indiquent que la transmission automatique doit être réparée, ne supposez pas immédiatement le pire. Le remplacement de la transmission complète n’est que la dernière étape.

D’abord, cherchez un atelier approprié, qui dans le meilleur des cas est spécialisé dans la réparation des transmissions. Ces ateliers spécialisés disposent souvent d’un équipement de diagnostic adapté et d’un personnel expérimenté afin de pouvoir trouver rapidement la panne. Parfois, l’atelier ne remplace alors que des composants individuels de la boîte de vitesses. Les coûts dépendent bien sûr du type et de l’étendue des dommages et des pièces à remplacer. Il est donc difficile de déterminer le coût forfaitaire de la réparation d’une transmission automatique. Toutefois, en raison de la complexité du problème, les coûts peuvent rapidement prendre des montants vertigineux.

Si la transmission est réparée en cas de dommage et non remplacée, il est conseillé de faire procéder à une révision générale de la transmission pendant la réparation. Vous évitez ainsi de futurs défauts et économisez les frais de suivi en même temps. Si la transmission automatique ne peut pas être réparée, des ateliers spécialisés peuvent également disposer de transmissions de remplacement. Par ailleurs, elles sont considérablement moins chères que les transmissions entièrement nouvelles, qui se situent souvent dans la fourchette haute à quatre chiffres, sans compter le coût de son installation.

Remplacement ou réparation – quelle solution est la plus sensée?

Il est évident que la réparation représente souvent l’alternative la moins chère par rapport au remplacement de la transmission automatique entière. Toutefois, en cas d’usure excessive, par exemple due à des engrenages usés ou fragiles, la réparation n’est plus recommandée. Cependant, si le problème peut être résolu par de nouveaux joints, de nouvelles bandes de frein ou de nouveaux disques d’embrayage, la réparation en vaut vraiment la peine. Même dans le cas de défauts imputables à l’unité de commande ou au convertisseur de couple, une révision générale ou un remplacement du convertisseur est suffisant.

Conseils pour l’entretien de la transmission automatique

Comme pour le moteur, nous recommandons de changer l’huile de la transmission automatique de temps en temps. Même si les constructeurs annoncent que l’huile de transmission dure toute la vie de la voiture, elle perd de sa qualité au fil des ans, de sorte qu’une lubrification optimale n’est plus garantie. Pour cette raison, il est recommandé de changer l’huile après 60 000 à 80 000 km. Si l’huile de la transmission automatique est changée dans un atelier, celui-ci doit également procéder à un “rinçage à l’huile”. Cela permet d’éliminer tous les résidus des conduites et du refroidisseur d’huile. Le coût d’une vidange d’huile avec rinçage est généralement abordable, mais le prix est notamment déterminé, entre autres, par le degré de contamination de la boîte de vitesses.