Code de la route : les interdictions de dépassement

Certaines personnes ont des démangeaisons aux doigts ou des gaz au pied pour dépasser malgré l’interdiction de dépasser. En tant qu’automobiliste, vous avez certainement déjà été face à cette situation de gêne à cause de ces interdictions de dépassement à plusieurs reprises. Par exemple, lorsqu’un véhicule lent circule sur la route et vous empêche d’avancer rapidement. Toutefois, cela est fortement déconseillé. Des situations dangereuses peuvent rapidement survenir et des sanctions sévères peuvent être imposées en cas de non-respect de ces interdictions de dépassement. 

Signification des interdictions de dépassement

Les interdictions de dépassement sont souvent imposées par les autorités lorsque le dépassement est dangereux, ou lorsque des accidents graves ou des situations dangereuses se sont déjà produits sur ce lieu dans le passé. Les usagers de la route ont souvent du mal à évaluer ces interrelations et doutent parfois de la nécessité d’une interdiction de dépassement spécifique. En fait, c’est précisément au moment du dépassement que se produisent des accidents particulièrement graves avec des blessés ou même des morts. Les interdictions de dépassement se retrouvent donc souvent sur les routes de campagne. Sur les autoroutes également, le dépassement d’autres véhicules pour certains types de véhicules, tels que les camions ou les bus, est interdit sur certains tronçons de route.

Reconnaissance des interdictions de dépassement

Le dépassement est interdit partout où il y a une ligne continue au milieu de la route. Selon le code de la route, cette ligne sépare la moitié de la route de l’autre moitié. Ainsi, il est interdit de quitter sa propre voie. Les interdictions de dépassement sont également indiquées par certains panneaux de signalisation, bien connus de tous les usagers de la route. L’un de ces signes est le signe 276, qui montre deux voitures stylisées dans un cercle rouge. La voiture de droite est noire, tandis que la voiture de gauche, qui dépasse ici, est représentée en rouge. C’est le signe classique de non dépassement. Cette disposition interdit le dépassement par tout type de véhicule à moteur à voies multiples. Toutefois, les véhicules à voie unique tels que les cyclomoteurs, les motocyclettes et les vélomoteurs peuvent être dépassés. Mais attention : s’il s’agit d’une moto avec side-car, il s’agit d’un véhicule à moteur à plusieurs voies, que vous n’êtes pas autorisé à dépasser dans ce cas. Les quads sont également des véhicules à moteur à plusieurs voies et ne peuvent être dépassés. Un autre panneau de signalisation qui peut indiquer une interdiction de dépassement est le panneau 277, où l’interdiction de dépassement ne s’applique qu’aux véhicules à moteur d’une masse maximale autorisée de plus de 3,5 tonnes. Cette variante de l’interdiction de dépassement est familièrement connue sous le nom d'”interdiction de dépassement des camions”. Le panneau 277 montre un camion rouge stylisé à gauche, tandis qu’à droite, comme dans le panneau 276, une voiture noire est représentée, là encore dans un cercle rouge. L’interdiction de dépassement est levée dans chaque cas par le panneau de signalisation blanc-gris correspondant. Dans les endroits particulièrement peu clairs ou sujets aux accidents, la ligne continue est souvent complétée par les autorités de la circulation par des panneaux de limitation de dépassement, qui sont généralement placés des deux côtés de la route en dehors des agglomérations. En particulier en dehors des villes, sur les routes de campagne, la vitesse des véhicules qui arrivent en sens inverse est souvent difficile à estimer. C’est pourquoi de très graves accidents de la circulation se produisent souvent dans ce contexte.

Les signes supplémentaires des interdictions de dépassement 

Les interdictions de dépassement sont souvent complétées par des panneaux supplémentaires. Dans les zones rurales, par exemple, il y a souvent un panneau avec un tracteur stylisé et les mots “Peut être dépassé” sous le panneau d’interdiction de dépassement. Cela permet aux autres usagers de la route de dépasser des tracteurs ou des combinaisons de tracteurs lents avec une vitesse maximale par construction de 25 km/h. Sur les autoroutes, il y a souvent un panneau supplémentaire avec un ensemble camion, bus et remorque, l’interdiction de dépassement ne s’appliquant ici qu’à ces véhicules.

Sanctions en cas de non-respect de l’interdiction de dépassement

Le non-respect de l’interdiction de dépassement peut non seulement entraîner des situations dangereuses, voire des accidents, mais aussi de lourdes amendes. Les infractions à l’interdiction de dépassement sont passibles de contraventions. En cas d’infraction grave, des points peuvent être ajoutés au registre de la circulation, des interdictions de conduire, c’est-à-dire le retrait de permis, peuvent également être imposées. Si vous initiez ou effectuez un dépassement malgré une interdiction de dépasser, vous serez puni par la loi. Si cela se produit dans une situation de circulation peu claire et que les autres usagers de la route sont mis en danger, l’amende peut s’élever encore plus. En cas de dommages matériels, par exemple parce que vous avez heurté un autre véhicule, l’amende peut passer à 300 euros  avec une interdiction de conduire et des points sur le registre. Mais ce que de nombreux automobilistes oublient souvent c’est que même en tant que véhicule dépassé, ils ont certaines obligations pendant le processus de dépassement. Ils doivent permettre au véhicule qui les dépasse de passer et ne doivent pas l’entraver. De plus, ces derniers sont obligés de ne pas augmenter la vitesse. Dans le cas contraire, c’est-à-dire si néanmoins la voiture dépassée continue à accélérer, une amende pourrait également lui être infligée.