Conseils pour l’achat d’une nouvelle voiture dans l’Union Européenne

Avec les véhicules de l’union européenne, les acheteurs de voitures peuvent économiser beaucoup d’argent. Il s’agit de bonnes affaires, dont les avantages dépassent largement le coût. Seules les dépenses peuvent être plus élevées lors de l’achat d’une voiture.

Avantages financiers des véhicules de l’UE

Les réimportations en provenance des États membres de l’UE ont depuis longtemps laissé derrière elles le statut de tuyau d’initié, car les avantages financiers sont évidents. Dans certains cas, ils peuvent atteindre 40 %. De nombreux pays de l’UE taxent les voitures qu’ils achètent beaucoup plus lourdement que les autorités fiscales allemandes. Cela commence déjà avec la taxe sur la valeur ajoutée, mais ce n’est pas la seule chose. En Scandinavie, par exemple, certaines voitures sont soumises à des taxes de luxe pouvant atteindre 180 %. Pour que les constructeurs puissent y vendre leurs voitures, ils en fixent le prix différemment, beaucoup plus bas bien sûr. Les raisons des différences de prix au sein de l’UE sont encore plus nombreuses. Dans certains pays, le pouvoir d’achat est beaucoup moins élevé qu’en France. Les fabricants et les concessionnaires stimulent donc les ventes avec des prix plus bas. Ceux qui font maintenant importer leur voiture en France depuis d’autres pays de l’UE ne paient que la TVA habituelle de 19 % sur le prix net beaucoup plus bas. En fin de compte, cela se traduit par des remises fabuleuses.

Qu’en est-il de la charge administrative accrue ?

L’inconvénient d’un véhicule de l’UE peut être la charge administrative plus élevée. Cela se produit principalement lorsque l’acheteur se rend lui-même dans le pays de l’UE correspondant. Le client lui-même doit également satisfaire à toutes les exigences au cours de l’introduction, telles que le contrôle technique pour l’enregistrement. Contrairement aux importations américaines, les caractéristiques de sécurité des véhicules européens ont des règles uniformes qui s’appliquent dans l’UE. Toutefois, l’acheteur est responsable de l’inspection. Il doit s’assurer que son véhicule importé de l’UE est conforme aux normes. Il s’agit de concessionnaires spécialisés dans les véhicules de l’UE, qui connaissent parfaitement la procédure ainsi que les détails techniques et s’en occupent en conséquence.

L’équipement des véhicules de l’UE

Les caractéristiques d’équipement des véhicules de l’UE diffèrent souvent. Cela peut également être avantageux. Dans les voitures produites pour la Scandinavie, par exemple, un équipement spécial pour l’hiver est de série, dans les voitures de l’UE provenant des pays du sud, il y a presque toujours la climatisation de série. Mais il y a aussi parfois des caractéristiques d’équipement omises que les conducteurs de certains pays n’apprécient pas trop. En tant que conducteur, l’acheteur doit vérifier ces caractéristiques et décider lui-même de l’avantage que lui procurent les restrictions en termes de prix. Dans le détail, les différences d’équipement sont parfois curieuses, parfois insignifiantes et parfois presque méconnaissables. L’acheteur doit vraiment comparer la liste des équipements point par point avec la brochure de la voiture pour une détermination exacte. Il s’avérera que bon nombre des écarts sont absolument tolérables. Les voitures destinées aux pays méditerranéens sont rarement équipées d’un chauffage de siège, et de nombreux véhicules de l’UE sont toujours accompagnés d’une roue de secours. La sortie et la commande vocale des systèmes de navigation installés en permanence. Mais ce sont des détails avec lesquels de nombreux automobilistes peuvent bien s’entendre.

Les véhicules de l’UE sont-ils toujours aussi bon marché ?

Il n’est pas toujours possible de discerner une différence de prix importante dans la fourchette de pourcentage à deux chiffres. Cela dépend de la marque, les profanes ont du mal à s’y retrouver. Les réimportations constituent une bonne comparaison. En particulier avec ces voitures, de nombreux acheteurs découvrent de manière exemplaire que les prix des voitures dans un pays sont traditionnellement élevés. Toutefois, cela ne s’applique pas de la même façon à tous les modèles. Les avantages en termes de prix qui peuvent être constatés varient également d’une année à l’autre. À partir de 2012 environ, le marché automobile des pays du sud de l’UE s’est considérablement effondré, et les concessionnaires de ces pays n’ont plus été en mesure de vendre leurs quotas à la population locale depuis un certain temps. Les prix s’effondrent, même les rendements de location trouvent trop peu de clients. Pour les acheteurs, même une voiture d’occasion de l’UE peut donc être très intéressante. Ces véhicules répondent aux normes de qualité des constructeurs, une Mercedes reste une Mercedes même en cas de réimportation dans l’UE.

Qu’en est-il de la garantie sur les voitures neuves de l’UE ?

La garantie et les demandes de garantie sont valables pour l’ensemble de l’Union européenne. Ils peuvent également être échangés auprès de tout distributeur agréé dans l’UE. Les acheteurs ne doivent prêter attention qu’au carnet de service estampillé comprenant la date de livraison et le numéro de châssis enregistré. Bien entendu, les campagnes spéciales et de bonne volonté assorties de périodes de garantie plus longues ne sont pas nécessairement applicables dans tous les pays de l’UE. Certains modèles sont annoncés en France avec une garantie de quatre ans, mais cela ne s’applique pas nécessairement au véhicule de l’UE en provenance d’Italie. La meilleure façon de répondre à ces questions est également d’acheter le véhicule de l’UE chez un concessionnaire spécialisé.