Comment fonctionnent les radars de police ?

Le fonctionnement des radars

La cause de nombreux accidents de voiture est la vitesse excessive, car les usagers de la route ne respectent malheureusement pas souvent les réglementations en vigueur. C’est pourquoi des mesures de sécurité routière ont été prises. Des mesures de vitesse sont ainsi effectuées en différents points à l’aide de radars ou de “radars de vitesse”. En cas de dépassement excessif de la vitesse prescrite lors de l’infraction, le conducteur est menacé non seulement d’une amende, mais éventuellement aussi de perte de points et, dans le pire des cas, même de retrait du permis de conduire. Il existe différents radars et différentes méthodes pour mesurer les vitesses. Le conducteur lui-même ne s’en aperçoit généralement que lorsqu’il est déjà tombé dans le “flash”. Cependant, de nombreux radars ne sont pas assez précis, de sorte qu’il y a souvent des écarts par rapport à la vitesse réelle. Dans certains cas, il vaut donc la peine de faire appel contre elle, afin qu’elle puisse être vérifiée de manière approfondie.

Radars mobiles

Les radars mobiles sont très populaires pour mesurer la vitesse. Ils sont assez compacts et peuvent être utilisés en de nombreux endroits. Ils sont particulièrement populaires pour une utilisation à court terme. C’est aujourd’hui le système de radar le plus utilisée en Allemagne. Le radar lui-même se trouve sur un trépied fixé au bord de la route ou peut être commandé à partir d’une voiture. À l’aide d’un radar automatique, un véhicule en approche peut être mesuré. En cas de dépassement de la limite de vitesse, le radar émet un flash et prend une photo du conducteur du véhicule ainsi que sa plaque d’immatriculation. Une tolérance d’environ trois pour cent est souvent calculée lors du calcul de l’excès de vitesse.

Mesure par pistolet laser

En revanche, les mesures effectuées avec un radar pistolet à système laser, souvent utilisé en combinaison avec une caméra vidéo supplémentaire, sont particulièrement complexes. La vitesse des véhicules peut être mesurée en émettant un signal ou des ondes lumineuses. Toutefois, ces dispositifs sont très susceptibles de donner lieu à des erreurs de calcul, car des falsifications se produisent souvent. Il est donc difficile d’obtenir des preuves exactes. Ici aussi, des valeurs de tolérance d’environ 3 % sont prises en compte dans le calcul.

Stations de caméras fixes

Dans les villes et les communes de France, des caméras fixes ou radars tourelles sont installées, généralement dans les endroits où le trafic est important ou dans ceux où le nombre d’accidents est particulièrement élevé. Ces stations sont également destinées à avoir un effet dissuasif et à rappeler aux conducteurs de maintenir leur vitesse. Cependant, dans la plupart des cas, les radars de vitesse se distinguent à peine des feux de circulation routière (au feu rouge et orange) ou des mâts, de sorte qu’ils ne sont souvent pas remarqués ou le sont trop tard par les conducteurs venant d’autres endroits. Souvent, seuls les résidents locaux savent exactement où se trouve un radar tourelle. Si la limite de vitesse est dépassée dans les gares, le “radar” se déclenche et le conducteur reçoit une lettre des autorités après un certain temps. Étant donné que même les stations de radar complexes et coûteuses ne fonctionnent pas toujours sans erreur, une tolérance est également déduite ici.

Taux d’erreur élevé

Même si de nombreux radars sont dotés d’une technologie de dernière génération, le taux d’erreur est encore élevé. C’est pourquoi vous devez toujours vérifier soigneusement si une amende pour excès de vitesse a été infligée et, en cas de doute, envisager de faire appel. Ce n’est pas toujours l’équipement lui-même qui est à blâmer si un résultat de mesure est erroné. Des erreurs de fonctionnement peuvent également être présentes.

Si une sanction élevée ou même le retrait du permis de conduire est imminent, il peut même être conseillé de consulter un avocat spécialisé. Ce dernier peut contester la procédure et faire appel à un expert pour réévaluer l’affaire. Bien que la technologie des radars soit devenue meilleure et plus précise au fil des ans, de nombreuses mesures ont été effectuées de manière inadéquate ou incorrecte. En ce qui concerne les infractions routières, des procédures standardisées sont utilisées, mais elles ne sont pas toujours appliquées correctement. En outre, l’équipement utilisé doit être vérifié régulièrement, de sorte que des erreurs de mesure peuvent toujours se glisser. Si une telle mesure incorrecte est détectée, il y a de fortes chances qu’une procédure soit interrompue. Cependant, il n’est pas toujours facile de fournir des preuves et vous devez toujours demander un soutien juridique professionnel pour que les dossiers puissent être examinés.